Bienvenue sur la page dédié à Jean-Marie qui nous a quitté le 8 janvier 2021. A toi notre père, mari, frère, grand-père, arrière grand-père, beau-père, beau-frère, oncle et fidèle ami. Toi qui incarne aussi bien la douceur de l’amour, nous t’aimons et te garderons au plus profond de nos cœurs.

Merci à vous

Les mots me manquent pour vous remercier de tout l’amour dont vous avez soupoudré sur nos cœurs suite au décès de mon père Jean-Marie. Chacun de vos mots nous ont fait tant de bien, nous ont accompagnés dans cette épreuve que je pensais insurmontable et qui était pourtant inévitable.

Je suis si fier de ce grand homme qui était pour beaucoup un exemple, un exemple de tolérance, d’amour et de courage.

Merci à vous tous de lui avoir rendu hommage de la plus belle des façons, merci d’avoir été là pour nous, vous êtes des gens formidables.


Cérémonie

La cérémonie de Jean-Marie s’est déroulée au cimetière de Neauphle le Vieux le vendredi 15 janvier à 15h00. La vidéo de la cérémonie restera quelque jours ici :

https://www.facebook.com/jean.marie.hauser.live/


Livre d’or

Vous avez l’occasion ici de coucher quelques mots dans ce livre d’or, de vous adresser à Jean-Marie ou la personne de votre choix.

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
63 messages.
Françoise Huguenin Françoise Huguenin de Bois d'Arcy a écrit le 18 janvier 2021 à 22 h 04 min:
Il était une fois un prince,charmant...
Merci au conteur du matin, nous avons chanté, dansé, rit et travailler durant nos séances de kiné
Connectés nous l'avons été, d'âmes à âmes nous le sommes
Le prince s'est mu en Ange
Bon voyage
Françoise Huguenin
Valérie Caussé Valérie Caussé de Draper a écrit le 18 janvier 2021 à 18 h 35 min:
Comment expliquer que je puisse être triste et heureuse en même temps ?
Je suis triste que notre terre soit privée pour un temps d'un homme qui a illuminé la vie de tant d'êtres, triste de ne plus pouvoir le voir physiquement lors de nos passages à Versailles, triste de ne plus pouvoir entendre sa voix, pesant et posant des mots profonds qui pénétraient notre âme. Triste pour notre Lucile qui est momentanément séparée de celui avec qui elle compose un équilibre parfait !
Mais je suis à la fois heureuse que les cieux se soient enrichis de sa bonté et que mon papa ait retrouvé un frère ! Heureuse de pouvoir continuer à sentir son esprit si doux et de savoir qu'il continue à s'instruire et prépare le chemin pour ceux qu'il aime. Heureuse de savoir que Lucile sera avec lui pour toute l'éternité. Heureuse d'avoir eu le privilège d'être placée sur son chemin.
Merci jean-Marie pour cette vie de service dont tant d'entre nous avons pu bénéficier !
Deborah Mullois Deborah Mullois de Mézidon Canon Mézidon Vallée d'Auge a écrit le 18 janvier 2021 à 10 h 22 min:
Ma chère Lucie,
Je veux te redire combien ma vie a été ensoleillé par Jean Marie. Sa grande spiritualité lui a permis de me consoler dans les moments les plus difficiles et dramatiques de ma vie. Il a su trouver les mots justes pour que je ne ressente plus jamais le découragement et il a pris de son temps pour me consoler avec cette douceur qui le caractérisait et qui était sa force. Nous avons passé ensemble des moments délicieux où il me taquinait avec bon té. Il savait combien je suis fière de mes enfants et il m'approuvait. Son absence est une grande perte pour nous sur cette terre et combien ils sont bénis ceux qui le fréquentent maintenant! C'est un homme immense, aimé de tous. Merci Lucie pour tout ce que vous avez fait.
Gérald Caussé Gérald Caussé de Draper, Utah a écrit le 18 janvier 2021 à 3 h 50 min:
C'est un homme fondamentalement bon qui vient de nous quitter. L'empreinte qu'il laisse dans notre coeur est indélébile, tant il a été présent dans nos vies. Son sourire bienveillant; sa voix douce, comme un souffle venant des cieux; son pas lent, mais toujours ferme et déterminé; ses enseignements empreints d'une profonde spiritualité, qui posaient un jalon entre cette vie et les demeures célestes; ses conseils d'une grande sagesse, jamais suffisants, toujours humbles et dignes; son parler qui utilisait à foison la richesse et la poésie de la langue française; son légendaire souci de la perfection et du détail; sa foi et sa fidélité envers Dieu. Il ne laissait jamais rien au hasard. C'était une référence pour sa famille, ses amis, et les membres de la paroisse. On venait le voir pour lui demander conseil, car il savait aimer. Je garde ces impressions, bien au chaud dans mon coeur. Je pense surtout à notre chère Lucile. Tous les deux respiraient une complicité joyeuse. Leur amour, solide comme un roc, ils le savent éternel et indestructible. Jean-Marie, nous savons où tu es. De là-bas, tu nous bénis et tu construis un nid pour tous les tiens. Alors, nous te disons, à la prochaine! Nous t'aimons!
R. Boquillon R. Boquillon de Jouy a écrit le 17 janvier 2021 à 14 h 12 min:
Mon très cher Jean-Marie,
Quel être précieux et quelle magnifique bénédiction tu as été et seras à jamais dans ma vie.
Depuis que ma famille et moi avons connu l'Eglise et qu'on a appris que Dieu était notre "Père céleste", je me disais secrètement que ce Père céleste devait beaucoup te ressembler. J'avais rarement côtoyé un esprit aussi divin que le tien : débordant d'amour, de douceur, de tendresse, de patience, de tolérance, de paix, de pardon... "d'amour pur du Christ".
Je ne peux compter le nombre de fois où j'ai trouvé un refuge spirituel dans votre foyer. Vos conseils à Lucile et toi que je venais recueillir, lorsque je devais prendre les décisions les plus importantes de ma vie. Tes mains posées sur ma tête, et ce flot d'amour divin qui en découlait toujours. Ta voix si douce et si paisible calmant mes inquiétudes et mes peurs et me redonnant une immense joie de vivre.
Vos fameuses histoires allégoriques que je partage à mon tour, font à jamais partie de moi.
Ces soirées avec vous, chez vous... où il me semblait étancher ma soif, plongée dans votre océan de connaissance et de sagesse.
Merci d'avoir été pour moi depuis ces décennies, mon grand-père blanc.
Heureuse que tu aies maintenant retrouvé ta vivacité d'esprit et ta bibliothèque de savoirs.
J'ai hâte de te revoir dans ton superbe corps d'athlète.
Embrasse fort Papa pour moi. J'espère qu'il aura la joie de t'avoir comme compagnon de service de l'autre côté.
À un jour prochain !
Tendrement,
Raymonde
Barbara Rossi Chertier Barbara Rossi Chertier de Versailles/Genova a écrit le 16 janvier 2021 à 2 h 20 min:
Chère Lucile
La première fois que j’ai entendu la voix de Jean Marie à l’église, j’ai eu l’impression d’écouter la voix de Dieu : si paisible et juste, au même temps autoritaire. Ça a été un honneur de vous recevoir chez moi et de vous avoir vu à chaque dimanche à l'église: ensemble vous avez été un point de référence.
Pour mon cher patriarche j’aurais toujours les pensées plus douces. Il sera dans mon esprit lorsque j’aurai le plus besoin de sagesse dans la vie. Il était ( il est) un exemple de pure bonté et lumière.
Earl et Andrée Linford Earl et Andrée Linford de Draper, Utah USA a écrit le 15 janvier 2021 à 19 h 38 min:
Andrée et moi sommes chagrinés d'apprendre le décès de Jean-Marie. Je connais Jean-Marie, Lucille, Jean-Luc et Jean Christophe depuis 1967 quand j'étais missionnaire de L'Église de Jésus Christ das Saints des Derniers Jours.
Dupuis ce temps nous les avions visités plusieurs fois, une fois quand Jean-Marie et Lucille nous ont reçu avec nous deux et deux de nos trois enfants quand nous étions en France pour chercher notre fils Philippe à la fin de sa mission dans la missionBelgique-Bruxelle. Ils nous ont reçus chaleureusement avec générosité.
Bien des années ont passées depuis, mais nous guardons au cœur une place d'amour et d'amitié pour Jean-Marie, et nous envoyons notre amour et s'impatie pour Lucille, Jean-Luc, Jean-Christophe et toute la famille Hauser.
Gwennaëlle Cojan-Verneyre Gwennaëlle Cojan-Verneyre de Saint-Priest-en-Jarez a écrit le 15 janvier 2021 à 14 h 47 min:
Mince, j'avais très envie de vous appeler mais j'avais peur de vous déranger. Depuis que j'ai appris ton décès je me demande ce que tu penses de l'impact que tu as eu sur tellement de personnes.
J'ai eu des piliers qui m'ont aider à me construire malgré tout ce que j'ai pu traverser, et j'ai eu des monuments qui m'ont inspirée. Lucile et toi êtes des monuments de mon enfance.
J'ai hâte de te revoir et il faudra que j'appelle Lucile pour lui faire un bisou avant de dire encore une fois "Mince".
De la part de Manuela MARTIN et sa famille. De la part de Manuela MARTIN et sa famille. de Cergy a écrit le 15 janvier 2021 à 13 h 52 min:
" Je suis de tout ❤ avec vous dans cette épreuve douloureuse.
Je sais que nous serons nombreux à prier pour vous et votre famille.
Amitiés fraternelles : Manuela Martin "
Corinne H Corinne H de NLV a écrit le 15 janvier 2021 à 10 h 45 min:
Cher Papou
Si je sais comment réparer un trou de vis avec des allumettes, coller à la perfection un chant de finition ou renforcer une étagère comme une pro, c'est grâce à toi ! Toi seul pouvait expliquer ces trucs de professionnels avec humilité et patience. J'aimais ta façon de me l'expliquer et de me montrer comment faire. JC me faisait rire quand il m'expliquait que tu montrais si bien les choses qu'après la démo, le travail était presque terminé. Et quand c'était fini, c'était toujours parfait !
J'admirais aussi ta façon de te documenter lorsque tu ne connaissais pas un domaine que tu voulais enseigner à tes élèves. En perpétuelle formation, jusqu'à ce que tu appréhendes le sujet. Tous les livres y passaient ! Même lorsque le programme a changé et qu'il a fallu passer de l'établi au PC, tu as relevé le défit avec brio.
Merci pour avoir lu autant de contes à tes petits enfants ! Tu leur as donné un magnifique pouvoir d'imagination et créé de beaux souvenirs. Merci d'avoir permis aux plus grands avec Lucile, de découvrir la montagne l'été ! Je mesure maintenant à quel point c'est remarquable de prendre 4 jeunes enfants en caravane quand on est fatigué de son année de travail. Quelle abnégation pour que les parents soufflent un peu !
Je suis désolée de t'avoir infligé notre sortie de route spirituelle. Je sais que tu en as toujours souffert mais tu souffrais en silence plutôt que de nous accabler de reproches.
Tu as été un second père et celui dont j'aurais rêvé.
..
Je t'aime pour toujours.

Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.

La mort n’est rien, je suis seulement passé, dans la pièce à côté.
Je suis moi. Vous êtes vous.
Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné, parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.
N’employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l’a toujours été, sans emphase d’aucune sorte, sans une trace d’ombre.
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de vos pensées, simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.
Vous voyez, tout est bien.

CANON HENRY SCOTT-HOLLAND, TRADUCTION D’UN EXTRAIT DE THE KING OF TERRORS, SERMON SUR LA MORT, 1910.


Images de vie


Ecoutez votre cœur

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur !
Je ne suis pas loin et et la vie continue !
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là,
Et si vous écoutez votre cœur, vous sentirez clairement
La douceur de l’amour que j’apporterai !
Je suis les mille vents qui soufflent,
Je suis le scintillement des cristaux de neige,
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
Je suis la douce pluie d’automne,
Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin,
Je suis l’étoile qui brille dans la nuit ! – Poème amérindien


Hommage musical

There Is Sunshine in My Soul Today – The Mormon Tabernacle Choir
Over the Rainbow – Mormon Tabernacle Choir
Amazing Grace – Amira Willighagen