Choisir le bon appareil

A moins d’être un passionné de photo, dépenser une somme astronomique dans un équipement ne garantira par des images d'exception si vous ne le maîtrisez pas. Pour faire un belle photo, le cadrage, le moment choisi, les bons réglages, seront plus important que le matériel dernier cri a 5 000 euros. Porter 10kg de matériel sur le dos n'est pas anodin, surtout avec 45 degres a l'ombre... Certain compact peuvent être parfois un atout précieux, toujours prêt et généralement a portée de main. Mais pour les photos de paysages, les compacts d'entree de gamme ne sont pas les plus adaptes.


Tout dépend de votre budget et de votre sensibilité photographique. En règle générale, je vous conseille, si vous le pouvez, de prendre un capteur d'un format APS-C minimum pour faire du paysage. J'ai croise des touristes qui utilisaient un téléphone, mais la on est plutôt dans le burlesque, même avec un capteur de 40 millions de pixel, le morceau de plastique qui sert d'objectif ne risque pas de vous rapporter de images de concours 🙂

Il existe aujourd'hui une large gamme de produit a des budgets qui vont de 600 a plus de 4000 euros. Certains compact "expert" peuvent rivaliser avec des reflex d’entrée de gamme. La différence réside principalement dans l'objectif. Un boitier reflex modeste, muni d'un objectif de la gamme professionnel, fera des photos meilleur qu'un compact "expert" haut de gamme.

Caractéristiques idéales

Pour prendre de belles photos de paysage, voici les principales caractéristiques principales souhaitables:

  • Un capteur au format APS-C ou 24x36
  • Un viseur optique, la luminosité extrême du désert rends la prise de vue difficile avec un écran LCD
  • Un format de fichier RAW, format natif des images
  • Une interface USB 3
  • Un objectif grand angle
  • Une stabilisation optique, pratique pour la vidéo
  • Un module WIFI, pour regarder ses images
  • Un mode Panorama
  • Tropicalise
  • GPS

La poussière du désert est très corrosive pour les appareils, si votre appareil n'est pas étanche a la poussière, il faudra prendre soin de ne le sortir qu'au dernier moment de sa housse.

Si vous comptez acheter un appareil pour votre voyage, faites des tests avant de partir. Il est souhaitable de le prendre en main avant de partir, sinon gare aux photos floues ou ratées. RTFM (Read The Fucking Manuel) (Lisez le putain de manuel), se n'est pas sur le terrain ou dans l'avion que vous allez faire des tests. Même si votre appareils est potentiellement capable de prendre de belles photos juste en appuyant sur le déclencheur, il y a ses propres limites qu'il faut savoir contourner.

Les pixels

En règle générale, un grand nombre de pixels dans un petit capteur ne servira pas a grand chose dans une photo de paysage. Vous ne gagnerez pas en précision, un vieil appareil pro de 12 M pixels fera de meilleures photos qu'un compact de 24 millions de pixels. Ici la quantité de fait pas forcement la qualité. La course aux pixels est plus un argument marketing qu'un avantage photographique. En général, le nombre de pixel influe sur la taille maximum du tirage, mais combien de poster géant allez vous réaliser ? 1 photo sur 1000 ?

Objectifs

Inutile de vous encombrer de puissants tele-objectifs, les paysages sont vastes, un grand angle 10-21 sera votre meilleur atout. Mon objectif de prédilection est le canon EF 24-70mm_f2.8L, un objectif exceptionnel, universel pour ce genre de photo, qui remplace les focales fixes équivalentes. Son prix est a la hauteur de son talent, environ 1 800 euros.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *