Ville fantôme

Ruelles désertes, vent balayant quelques arbustes secs déracinés. Seul le bruit de quelques portes dégondées grinçantes et de corbeaux à la recherche de la moindre vie à manger. Il y a bien longtemps que les gens ont fuit ce petit village de Nelson dans le Nevada, depuis que les mines d’or sont vides.

A Nelson, il y ferait presque bon vivre grâce à un vieil habitant du bled d’à côté qui utilise la totalité de sa retraite pour l’entretenir. Il va toutes les semaines aux quatre coins du farwest récupérer des enseignes vintages, des carcasses de voitures et autres vieilleries pour les déposer là, à Nelson, et offrir toujours un peu plus d’authenticité à ces amis fantômes.

On y croise souvent des photographes, des équipes de tournage, venus profiter de ce décor presque authentique. En continuant la route, on débouche sur les rives du Colorado, particulièrement photogéniques juste avant le coucher du soleil.

Histoire

Nelson, en 1775, n’était pas connue sous ce nom mais a été appelé Eldorado par les Espagnols qui découvrirent de l’or dans cette région, qui est toujours appelé Eldorado Canyon.

Un siècle plus tard, les prospecteurs et mineurs ont pris le contrôle de la zone et ont établi la mine de Techatticup. Par la suite, des désaccords sur la propriété, la gestion et le travail ont causé des massacres gratuits si fréquents, qu’ils en sont devenus systématiques et ordinaires. Malgré la sinistre réputation de la mine, celle-ci ainsi que d’autres aux alentours produisent plusieurs millions de dollars en or, argent, cuivre et plomb.

Les mines furent actives de 1858 à 1945 environ.

Liens utiles

Carte
Video