La tempête de sable nous empêche d’aller plus loin, nous nous arrêtons dans un campement de nomades qui nous offrent refuge. Les grains de sables fouettent le visage, difficile de garder les yeux ouverts, pourtant le spectacle est saisissant, cette petite fille d’a peine un an est assise dehors, juste à coté de sa tente familiale. Nous voyant arriver, une femme part se changer, une tenue aux couleurs vives. Les femmes préparent notre repas, nous sommes gênés de manger devant elles mais la tradition ne les autorisent de déjeuner avec nous. J’insiste auprès du guide pour qu’il leurs donne à manger, étant d’une caste supérieur de la tribu des Maures, il ne faisait que suivre les coutumes, j’étais partagé entre respect et indignation et puis ce n’est pas parce-que je ne penses pas comme lui que j’ai raison.

L’ennemi numéro un du photographe est le sable, le sable de Mauritanie est d’une finesse incroyable, il colore le ciel d’un rouge pale pendant les tempêtes. Mon boitier et objectif sont étanches (en théorie) mais sa commence a grincer… Je sort faire quelques images en tentant de cacher mon appareil sous mon tee-shirt. Deux hommes sont arrivés avec leur chameaux, il ont déchargés puis rechargé et sont repartis dans la tempête, disparaissant dans les nuages de sable.

Population

Plus de cinq millions d’habitants vivent dans le Sahara, un habitant sur deux vit dans des villes, un habitant sur huit dans le Sahara maghrébin (estimation de 1990). Jean Bisson estimait la population saharienne à 7 millions de personnes en 2003. On peut estimer aujourd’hui que la densité de population du Sahara est d’environ un habitant au kilomètre carré (8 millions d’habitants pour 8 millions de km2).

Les populations actuelles du Sahara incluent les Toubous (Libye, Tchad, Niger, Égypte, Soudan soit environ 600 000 personnes) ; les Touaregs (un peuple de nomades dont l’effectif est estimé à un million de personnes ; vêtus traditionnellement de tissus de couleur bleu indigo qui déteignent sur la peau, ils furent aussi appelés les « hommes bleus » ou les « seigneurs du désert » par les voyageurs occidentaux) ; les Saharaouis et les Maures.