Le Sahara

Le mot « Sahara » qui signifie « désert » en arabe est un vaste désert chaud situé dans la partie nord du continent africain. Il s’étend sur 5 000 km de l’océan Atlantique à la mer Rouge et couvre près de 8 millions de kilomètres carrés, soit une superficie équivalente à celle de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande cumulée. Il se prolonge même au-delà de la mer Rouge et les géographes parlent d’un grand désert saharo-arabique. Le Sahara constitue la partie occidentale d’une vaste diagonale sèche qui s’étend des abords du fleuve Sénégal jusqu’en Mongolie.

Considéré comme le plus vaste désert chaud du monde, il divise le continent d’est en ouest. Il couvre d’immenses étendues de territoires et s’étend sur le territoire de dix États : l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, la Libye, l’Égypte, le Soudan, le Tchad, le Niger, le Mali et la Mauritanie.

Contrairement à une idée répandue, le désert de sable ne couvre que 20 % de la superficie du Sahara.

Les ergs sont les grands massifs de dunes, ils occupent environ 20 % de la surface du Sahara. Ils évoluent en fonction des vents dominants.

Chant des dunes

Le chant des dunes est le nom donné au bruit émis par certaines dunes dans les déserts lorsque les grains de sable qui les composent entrent en résonance. Ces dunes sont nommées dunes mugissantes ou dunes musicantes.

Marco Polo mentionne dans ses écrits le phénomène, inquiétant pour certains, merveilleux pour d’autres : « les sables qui chantent parfois remplissent l’air avec les sons de toutes sortes d’instruments de musique, et aussi le bruit des tambours et du choc des armes ».

Une des théories tentant de décrire de manière plus complète le phénomène, notamment en essayant d’identifier le mécanisme à l’origine du son, précise que le son est émis en raison du chevauchement périodique des différentes couches de grains de sable, qui conduit à un fondamental et des harmoniques clairement définis. La fréquence fondamentale varie entre 60 et 105 Hz selon la taille des grains. La puissance sonore semble être de l’ordre de 110 dB à la surface de la dune, soit plus que la puissance sonore d’un TGV lancé à pleine vitesse.

Préhistoire

Au Sahara, de nombreuses traces d’une activité humaine préhistorique peuvent être découvertes (outils, poteries, et peintures rupestres).

Le climat du Sahara a subi des variations importantes durant la préhistoire. Dans l’oasis de Bilma (Niger), des cratères de salines glauques sont les vestiges des mers qui couvraient le Sahara il y a 100 millions d’années. Il y a environ 40 000 ans, il existait de grands lacs au Sahara, peuplé alors de semi-nomades.